digital media essay questions kalisher essay free objective narrative essay nicaragua u. s. involvement essay

Inga Verbeeck

Le service ultra-confidentiel en réseau hautement sélectif

L'agefi April 26th, 2013

BERKELEY INTERNATIONAL. L’agence d’introduction pour HNWI célibataires ouvre un bureau à Genève.

Active depuis une vingtaine d’années, la société britannique Berkeley International s’est imposée comme le spécialiste de la rencontre amoureuse pour HNWI. Déjà présent à Londres, Paris, Cannes, Bruxelles, Copenhague, Milan, Amsterdam, Sydney et New York, le groupe revendique 5000 clients dans le monde et vient d’ouvrir un bureau à Genève. Tous les membres s’acquittent d’un droit d’adhésion variant de 10.000 à 50.000 euros selon la zone géographique de recherche.
Le chiffre d’affaire de l’exercice 2012 s’élevait à 5,2 millions d’euros.
Cette année, selon les responsables, il pourrait atteindre les 10 millions. Berkeley International connait en effet, depuis 18 mois, une augmentation de ses adhésions de 38%, malgré une communication
volontairement discrète.

Ce club très sélectif, enregistré auprès de l’Association of British Introduction Agencies, se compose
essentiellement de CEO d’entreprises cotées, de financiers, de personnalités médiatiques ou de membres de familles royales européennes.
Explication avec la responsable du bureau de Genève, Inga Verbeeck.

Comment définiriez-vous votre activité?

Nous pourrions être présentés comme une agence matrimonialehaut-de-gamme. Mais ce n’est pas
exactement le cas, nous ne marions pas les gens, nous formons des couples. C’est très différent.
Nous sommes simplement un club privé, très sélectif, et nous formons des couples entre nos adhérents.
Nous ne sommes pas des headhunters du coeur, nous ne chassons personne. Au contraire, nous proposons un service confidentiel dans lequel nos adhérents se sentent confortables.

Quelle est votre clientèle cible?

Nos adhérents sont des gens qui ont réussi leur vie professionnelle. Ils ont de hauts revenus. Mais ce
critère ne suffit pas à nos yeux.
Pour chaque nouveau membre, nous opérons un background screening nous permettant de nous assurer de ses motivations, de ses envies, de son niveau financier, culturel et intellectuel. Une certaine classe, un certain charme sont appréciés.

Imposez-vous les mêmes critères de sélection aux deux genres?

Oui et c’est sans doute pour cela que nous avons plus de femmes inscrites que d’hommes. Elles représentent 60% de nos membres. Il nous est déjà arrivé de rencontrer des jeunes femmes ayant économisé le montant de l’inscription, dans le seul but de faire un «bon mariage». Mais ça ne marche pas, nous avons dû les écarter. Nous assurons à nos membres que toutes les personnes qu’ils rencontrent sont, comme eux, des
adhérents réels et authentiques. Des personnes qui cherchent également à former un couple. Du coup, nos filtres sont importants.
La puissance financière ne permet pas tout.

Vous communiquez peu. Comment vos clients viennent-ils à vous?

Le caractère sélectif de notre activité nous impose une grande discrétion. Nous fonctionnons beau-couppar réputation. Nous ne nous positionnons pas sur le marché des dating websites où tout le monde peut s’inscrire. Internet est très important pour nous, mais uniquement pour nous trouver. Ensuite, nous assurons un contact personnalisé et régulier avec les membres.

Vous contentez-vous de mettre les gens en relation ou assumez vous un rôle plus actif dans le rencontre? Nous faisons en sorte que nos membres rencontrent les personnes qui leur correspondent. Nous les laissons s’organiser pour la rencontre. Cependant, nous pouvons parfois les aider, prévoir un cadre particulier par exemple. Nous allons également proposer prochainement un service de conciergerie amoureuse. Nous pourrons ainsi préparer des voyages, aider les couples naissants à s’épanouir.

Votre présence est internationale. Pourquoi ouvrir un bureau à Genève?
Notre présence en Suisse s’impose naturellement puisque nous avions, avant d’ouvrir notre agence de Genève, déjà 300 membres de nationalité suisse, enregistrés dans d’autres pays. A partir d’un certain nombre d’adhérents, il convient de leur offrir une structure proche afin d’assurer le meilleur suivi.

NOËL LABELLE

BERKELEY INTERNATIONAL ENREGISTRE DEPUIS18 MOIS UNE AUGMENTATION DE SES ADHÉSIONS DE 38%.